/memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

/memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف naima01 في الجمعة 14 أكتوبر 2011 - 17:45



LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN
POST-OPERATOIRE


MAI2011


Sommaire

Chapitre I


 Introduction…………………………………….……………05
 Choix du thème………………………………………. ……06
 Problématique………….…………………………………….07
 Hypothèses……….………………………………………..…08
 Objectifs………….…………………………………………..09

Chapitre II
 Notion Sur La Chirurgie …………………………………...…11
1-Définition…………………………………………….….11
2-Indication……………………………………………..…11
3-Type De Chirurgie………………………………………12
 Les Plaies…………………………………………………...…12
1- Définition………………………………………….……12
2- Définition de plaies opératoires…………………………12
3-les formes des plaies opératoires…………………..……13
 Les pansements……………………………………………..…14
1-Définition………………………………………………..14
2-L’objectif………………………………………………..14

3-Types de pansement……………………………………15
4- Définition des termes…………………………………16
5- Asepsie- Antisepsie-Désinfection- Désinfectant- Infection……………………………………………..…..17

 La stérilisation……………………………………………….18
1- Définition…………………………………………..….18
2-Divers procèdes se stérilisation……………………………19

Chapitre III

Partie Théorique
 Chariot du pansement 21
1-Définition…………………………………………………………..21
2-Composition…………………………………………….……….….21
3-Action des antiseptiques et des désinfectants……………………...22
 Lavage des mains………..............................................................23
1-Lavage mécanique ou hygiénique…………………………………23
2-La désinfection des mains………………………………………....23
 Technique du pansement………………………………………..24
1 -Les premières gestuelles pour faire un pansement……………….24
2 -Réalisations d'un pansement……………………………………...24
3 -Priorités absolues………………………………………………....24
4 -La fréquence du renouvellement des pansements………………..29
5 -Pansements de diverses plaies opératoires ………………30
A-Pansement d'une plaie avec applications locale d'un médicament topique……………………………………………………………….30
B-Pansement d'une plaie avec un drain ou lame………………….31.
C-Drain de redou…………………………………………....…….33
D-Réalisation d’un pansement d'une plaie avec des mèches……34
E-Réalisation d'un pansement d'une plaie avec mise en place d’une poche………………………………………………………………35


6-Ablation des fils………………….……………………………..…36

7-Incidents-Accidents- Complications………………………………38

8-Rôle de l'I.D.E…………………………………………………….38
A-Information éducation du patient…………………………………38
B Comment surveillez une plaie ?.......................................................39
C-Critères de qualités des soins………………………………….…..40
9-Prévention des risques………………………………………..……41
A-Prévention de l'infection………………………………………..…41
B-prévention des lombalgies…………………………………..…..…41

Chapitre IV :
Partie Pratique
Méthodologie de recherche……………………………..…………..43
L’enquête…..……...……………………………………...…………43
Population d'étude………………………………………..…………43
Caractéristique de la population…………………………..………...43
Technique de l'enquête……………………………………..……….44
Présentation et analyse des résultats des questionnaires adressés aux personnels soignants…………………………………….………..…44.
Présentation et analyse des résultats des questionnaires adresses aux malades………………………………………………………..…....50
Synthèse générale……………………………………………..………56

Chapitre V
Suggestions……………………………………………….……….....58
Conclusion…………………………………………………….....…..59
Annexe………………………………………………………….……60
Bibliographie………………………………………………………...65




Introduction :
Ces dernières années, la chirurgie à considérablement évolue tant sur le plan technique que sur les modes de prise en charge du patient.
Face à cette évolution, l'infirmier (e) doit s'adapter pour dispenser des soins post opératoires de qualité à fin d’éviter les infections.
Les actes qui constituent une opération chirurgicale générale sont précèdes et suivis de soins post opératoire, ces soins représentent l'ensemble des moyens destinés à procurer du confort et de la sécurité à celui qui subit l'intervention, à prévenir les complications notamment les infections possibles et à rétablir rapidement l'état de santé.
Notre mémoire stipule des constats relatifs à une pratique infirmière quotidienne précisément les soins des plaies en chirurgie à l'aide de pansement stérile», comme nous le savons tous, sont soumis à certaines règles précises dont la principale est l'asepsie il s'agit, en effet, d'un acte de soins infirmiers, relevant du rôle propre de l’infirmier (e) en ce qui concerne la réalisation, la surveillance et le renouvellement du pansement.









-5-





Choix du thème

Le choix est porte sur les pansements des plaies post -opératoires dans le but d’aider la plaie à la cicatrisation, car la mauvaise application et la manipulation de matériel non stérile peuvent causer des complications graves de la plaie. Cet état de faire nous à pousser à réfléchir et à chercher les raisons pour lesquelles les pansements post-opératoires de manière générale ne sont pas faits à la règle de l’art.














-6-



Problématique :
Comme pour tout acte de soin; le pansement à réaliser ou à renouveler tient entre autres, à prévenir l'infection par désinfection adéquate, à protéger la lésion de manière à éviter la macération et l'action irritante des sécrétions, aider le mieux possible à la cicatrisation.
Durant notre stage effectué au niveau des différents services en particulier le service du chirurgie nous avons constaté ce qui suit :
Généralement la bonne pratique du pansement ne se fait pas, comme nous l'avons appris pendant notre formation, des fautes sont commises conduisent souvent à des complications grave de la plaie à savoir :
 Un long séjour du malade.
 Infection de la plaie
 Mauvaise cicatrisation de la plaie.
Ce qui nous pousses à faire une étude théorique et surtout pratique afin de proposer quelques solutions ou suggestions espérant qu'elles seront prises en considération

Les hypothèses :


Durant notre stage au niveau de L’E.P.H de Tiaret et plus particulièrement au Service de chirurgie, nous avons constaté un taux élevé (« 34 cas » statistique relevées au registre des admissions de malades au service de chirurgie femme et homme mois de février).
Des infections probablement liées aux hypothèses suivantes :
 Le non respect des règles d'asepsie pendant le soin.
 La mauvaise stérilisation et désinfection du matériel.
 Le soin est exercé par un seul infirmier (e) pour tous les malades des services.
 Plaie infectée à l’entrée des malades.










-08-



Les objectifs




Les objectifs assignés sont :

 Sensibiliser le personnel soignant sur l’importance des soins des plaies afin d’éviter leur gravité.

 Pratiquer des techniques de pansement correct pour lutter contre l’infection des plaies.



 Aider le malade vers la guérison par une bonne pratique d pansement pour une bonne cicatrisation.





-09-
























 Notion sur la chirurgie
1-Définition :
Discipline médicale spécialisée dans le traitement des maladies et des traumatismes qui consiste à pratiquer, manuellement et à l’aide d’instruments, des actes opératoires sur un corps vivant.

2-Indications :
Les applications de la chirurgie peuvent se classer de la manière suivante :
*Correction des conséquences des traumatismes osseux, articulaires et viscéraux.
*Traitement de lésions infectieux (abcès, ostéites, arthrites, péritonites).
*Ablation de tumeurs bénignes ou malignes.
*Lutte contre les effets des troubles métaboliques (ablation de calculs urinaires), neurologiques (libération de nerf en cas de douleur) ou endocriniens (ablation de la glande thyroïde pour traiter la maladie de basedow)
*Correction de mal formations de membres ou d’organes, en particulier du cœur.
* Remplacement d’organes déficients (reins, cœur, foie, poumons).







-11-


3. Types de chirurgie :
La chirurgie recouvre les champs de nombreuses spécialités, avec la chirurgie digestive, l'orthopédie, et la traumatologie, l'urologie, la chirurgie infantile, la gynécologie, la neurochirurgie, aux quelles sont venues s'ajouter les chirurgies plastique, cardiaque, vasculaire, thoracique et endocrinienne. L'ophtalmologie, l'oto-rhino-laryngologie et la chirurgie dentaire (ou odontologie) sont assimilées des spécialités chirurgicales.
La petite chirurgie, en fin, concerne des actes chirurgicaux simples, pratiqués sans anesthésie ou sous anesthésie locale, dont certains sont réalisables par un médecin non chirurgien : incision d'un abcès, suture d'une plaie, ablation d'une petite tumeur superficielle.

 Les plaies :
1. Définition : Une plaie en règle générale une rupture de cohérence anatomique fonctionnelle du tissu vivant. Prise en sens large, la plaie peut également un défaut ou d'une dégradation de la peau suite à un dégât physique, mécanique ou thermique.

2. Définition de plaies opératoires :
On entend par « Plaie opératoire »une plaie réalisée lors d'une intervention chirurgicale on inclut généralement dans cette catégorie, outre la plaie à cicatrisation primaire, la plaie comprenant du tissu nécrotique ainsi que la plaie de couleur jaune ou rouge.
Le traitement de ces plaies est largement le principale c’est le pansement (soins des plaies), le terme générique «plaie opératoire » désigne également différents types de cicatrisations exigeant une approche spécifique.
-12-


3. Les formes des plaies opératoires :
Critères de classification des incisions chirurgicales selon le risque de contamination plus fréquente des interventions chirurgicales.
Classe 1 : Plaie propre :
Chirurgie élective. Plaie primitivement fermée et drainée par un système clos si elle doit l'être chirurgie non traumatique, sur site non infecté. Pas de tissu inflammatoire au niveau du site opératoire. Pas de rupture des techniques d'asepsie.
Pas de l'ouverture des tracus digestif, respiratoire, uro-génital ou oropharyngé une chirurgie des traumatismes fermés peut entrer dans cette définition.
Classe 2 : Plaie propre contaminée :
Tracus digestif, respiratoire ou uro-génital ouvert dans des conditions techniques bien contrôlées et sans contamination inhabituelle.
Ouverture du tracus oropharyngé.
Appendicectomie. Ouverture de vagin.
Ouverture du tracus urinaire avec des urines stériles.
Ouverture du tracus biliaire en l'absence de contamination de la bile.
Défaillance mineure dans les techniques d'asepsie.
Classe 3 : Plaie contaminée :
Plaie traumatiques ouverte récentes.
Irruption du contenu gastro-intestinal.
Ouverture du tracus uro-génital ou biliaire en présence d'une l'infection urinaire ou biliaire.
Défaillance importante dans la technique d'asepsie. Incision dans un tissu inflammatoire non purulent.


-13-


Classe 4 : Plaie sale et infectée :
Plaie traumatique avec tissu dévitalisé, corps étrangers, contamination fécale. Ou traitée de façon retardée ou provoquée par un objet sale (perforation viscérale). Incision dans des tissus atteints d'infection bactérienne purulente. (Cette définition suggère la présence de la bactérie responsable de l'infection post-opératoire dans le site opératoire avant l'intervention)


 les pansements :
1. Définition :
Un pansement est un dispositif de protection destiné à recouvrir une plaie, une lésion au moyen de compresse stérile. Fixé soit par un bandage soit par adhésif. On peut utiliser un pansement pour contrôler un saignement, absorber des sécrétions ou prévenir d'une contamination.
On peut utiliser un pansement pour protéger ou remplacer l'épiderme.
2. Les objectifs du pansement :
*Prévenir l'infection par une désinfection. |
*Protéger la peau de la macération et de l'action irritante des sécrétions.
*Protéger la plaie des traumatismes.
*Aider à la cicatrisation.
*Apprécier l'efficacité du traitement local en termes de cicatrisation.
*Assurer le confort du patient.
*Assurer une compression en cas d'hémorragie.
-14-



3. Les types de pansement :
A. Pansement sec :
- Ce pansement se caractérise par l'utilisation de compresses non imprégnées, maintenues par un sparadrap et recouvrent une plaie simple, préalablement nettoyée à l'aide d'une compresse stérile imbibée d'un produit antiseptique.
B. Pansement humide : Ce pansement peut être de deux sortes.
-Le pansement alcoolisé : est constitué de compresses imbibées, d'alcool, en général à 70°, et recouvertes d'une épaisse couche de coton puis d'un bandage, il provoque une vasodilatation locale et à une action anti-inflammatoire et calmante. Il s'applique notamment sur des panaris et des plaies très infectées et doit être renouvelé régulièrement, au moins 4 fois par jour.
-Le pansement à base de pâte antiphlogistique : à une action décongestionnant et antiseptique. Il est notamment utilisé en cas de dermatose aiguë et suintante. La pâte, chauffée au bain-marie, se place entre deux épaisseurs de compresses, maintenues si possible par un bandage, le pansement est appliqué avec soin£/ afin d'éviter une brûlure. Il doit être renouvelé 2 fois par jour.
C. Pansement gras :
Ce pansement est formé d'une compresse et d'une substance grasse, il s'utilise notamment en cas de brûlure et d'escarre et doit être renouvelé tous les jours, le pansement gras favorise la cicatrisation. Il n'adhère pas et permet la reconstitution de l'épiderme.



-15-

 Les pansements gras pré enduits sont faits de gazes pré imprégnées d'huile, de lamphre, de mélanges de produits à action anti inflammatoire et antibiotique, (tulle gras) ou d'antibiotique.
Les pansements gras à base de pommade ou de baume sont recouverts de compresses sèches maintenues par un sparadrap. Les substances utilisées ont des propriétés protectrices et favorisent la régénération de l'épiderme.

D. Pansement par pellicule :
Ce pansement s'obtient par pulvérisation, au moyen d'une bombe aérosol.
Il s'applique sur des plaies en cours de cicatrisation et réalise une protection cutanée invisible, stérile, perméable à l'air, constituée d'un film en matière plastique ou acrylique.
Pansement compressif :
Ce pansement, qui exerce une pression sur la plaie, est mis en place lorsque celle-ci saigne. Il est maintenu à l'aide d'une bande élastique adhésive pendant une durée maximale de 20 minutes.


E. Définition des termes :
(Asepsie, antisepsie, désinfection, l'infection).
1. Définition de l'asepsie :
L’asepsie est un ensemble de mesures propres à arrêter tout apport exogène de micro-organismes ou de virus.
Ou l'asepsie « c'est une méthode qui consiste à prévenir les maladies septiques ou infectieuses en empêchant, par des moyens appropries, l'introduction des microbes dans l'organisme.


-16-


2. Antisepsie :
Les préparations antiseptiques sont des préparations ayant la propriété d'éliminer ou de tuer les micro-organismes ou d'inactiver les virus sur le tissus vivants (peau saine muqueuse plaie)
C'est-à-dire en autre terme
Sont des substances antibactériennes non spécifiques agissant globalement et rapidement sur les bactéries, les virus, les champignons et les spores.
3. Désinfection :
a. Définition : c'est le résultat d'une action bactéricide, tandis que la décontamination déroule d'une action seulement bactériostatique (la croissance des germes est ralentie).
Opération au résultat momentané permettant d'éliminé de tuer ou d'inhiber les micro-organismes .Traitement des instruments utilisés avant de les passer à la stérilisation.
b. Le désinfectant : est un produit capable d'éliminer, ou de tuer par action directe, les micro-organismes ou d'inactiver les virus lorsqu'ils sont portés par des milieux ou des surfaces inertes (sol, surface) matériel ainsi que l'air ambiant. Le désinfectant n'est pas un produit stérilisant
c- Objectif : Réduire le nombre des micro-organismes présents au moment de l'opération en fonction des objectifs fixés
Elle a pour but de détruire les germes pathogènes et éviter les infectieux postopératoires




-17-



d- l'infection : Invasion d'un organisme vivant par des micro-organismes pathogènes (bactéries, virus, parasites et champignons)
Lors d'une infection, les micro-organismes pathogènes agissent en se multipliant (virus-lence) et éventuellement en sécrétant des toxines.
Une infection peut être locale ou généralisées, exogène (provoquée par des germes provenant de l'environnement) ou endogène (germes, tissu du malade lui même)

 Lastérilisation :
1-Définition :
C'est la mise en œuvre d'un ensemble de méthodes et de moyens vivant à éliminer tous les microorganismes vivants quelle que soit leur nature qui pourrait être présent. Le résultat obtenu (stérilise) est durable si le matériel est conservé stérile à la différence de la désinfection et de la décontamination mais c'est un état éphémère lie aux conditions de conservation. La production d'un état stérile est le résultat d'une démarche globale qui concerne les étapes avant, pendant et après la stérilisation.
La stérilisation prend place dans la lutte pour la prévention des infections nosocomiales.









-18-

2. Divers procèdes stérilisation

Procède utilisant
Objet devant être stérilisés.
Température et durée de stérilisation.


La vapeur d'eau : autoclave.  Verre.
 Caoutchouc.
 Plastique.
 Instruments.
 textile
1kg de pression pendant 15à 20munit-125c° ou 121c°
2kg de pression pendant 10munit-134c°.


La chaleur sèche : poupinel  Aiguilles.
 Verre.
 Acier.
B Matériels chirurgical.
170c°pendant 30 à 45minute.
Au dessous de 180c°, l'acier de l'instrument est détrempé.


L'oxyde d'éthylène ■ Matériel thermosensible.
■ Plastique.
■ Caoutchouc.
50à60c° et une humidité relative de 30à60% la durée de contant 3à6heur.


La radio stérilisation.
■ Les ultraviolets
■ Les rayons gamma ■ Stérilisation de Lair (salles d'opération, les chambres aseptiques.
■ Linge.
■ Les pansements.
■ Seringue et les emballages plastiques.
■ Les instruments métalliques.
■ La dose également repartie en fonction du matériel à stériliser
Le gaz plasma ■ Matériel
thermosensible (sensible à l'humidité) 45c° ,75minute au total.

-19-


















 Le chariot du pansement :
1. Définition :
Le chariot de pansement permit le transport de matériel courant nécessaire à la réfection des pansements.
Le chariot à pansement peut se déplacer facilement et §e compose des étages.
2. Composition :
L'étage supérieur de chariot : En des posera l'ensemble des matériel stérile.
 Une boite d'instrument contenant :
*Pince de Kocher.
*Pince de péan.
*Pince à disséquer (avec griffes ou sans griffes).
*Paire des ciseaux courbes ou droits.
*Une sonde canulée stylet.
*Une pince longuette.
*Abaisse langue.
*Ciseaux fin pour l'ablation de fils de suture.
 Plateau pour les compresses :
 Les antiseptiques : Sur picettes et les désinfectants.
*Alcool chirurgical.
*Ether.
*Sérum physiologique.
*Eau oxygénée.
*Alcool iode.
*Bétadine.
*Eosine aqueuse.
*Dakin stabilise.


-21-


 L'étage moyenne de chariot :
*tambour de compresses, champ.
*Des gants stériles et propres.
- Alaise de protection. Plateau contenu les moyens suivant : sparadrap, bandes, tulle gras, flacons de Redon, poche à fond clos au avec orifice. Pommades diverses, seringues, collecteur.
 L'étage inférieur de chariot : Tout le matériel accessoire qui vête contenant de l'eau savonneuse, les alaises, haricot (Pour les déchets autre comptent des antiseptiques, pour les pinces souilles) sac imperméable à élimination des déchets.
3. L'action des antiseptiques et des désinfectants :
*le chlorure de sodium l'eau distille utilisé comme agent de rinçage.
*L'eau oxygénée : à des propriétés détergentes.
Elle est active sur les germes anaérobies :
*L'éther à des propriétés dégraissantes.
*Alcools 60°- 90° utilisé pour la désinfection de la peau, il doit être appliqué sur les téguments secs.
Alcool iodé : solution alcoolique d'iode, excellent antiseptique utilise pour préparer un champ, une zone opératoire.
La Bétadine : Ex polyvidone iodé : antiseptique à large spectre (bactéricide) et un antifongique, sert au nettoyage et au lavage des plaies, des zones opératoires et des mains de l'opératoire.
Éosine : utilisé é en leur faible activité antiseptique.
Le mercurochrome : en solution alcoolique ou aqueuse 1 % ou 2%, le mercurochrome n'est par irritant il entraîne un tannage de la peau, il est utilisé dans la désinfection des plaies et des brûlures.
-22-

Dakin (chlore) : surtout employés comme désinfectants.
 Le lavage des mains :
Dans les mesures générales d'assainissement de l'environnement et de prévention des infections, le lavage des mains tient une place importante le lavage des mains a été classé dans la catégorie, des recommandations faites par le centre de contrôle des maladies (CDC) à ATLANTA.
« Les mesures de cette catégorie sont fortement recommandées et elles sont basées sur des études cliniques bien conduites et contrôlées, démontrant leur efficacité dans la réduction du risque d'infections nosocomiales »

1. Le lavage mécanique ou hygiénique :
Il est effectue à l'aide d'un simple savon. Il élimine de la surface de la peau les contaminants les plus transitoires. Le port de bagues, bijoux, vernis à ongles et ongles artificiels empêche l'élimination des bactéries gram négatif faisant normalement partie de la flore transitoire.

2. La désinfection des mains :
Elle se fait à l'aide d'un savon antiseptique ou l'alcool 60%-70%, et permet d'éliminer la flore transitoire et une partie de la flore résidente ou, du moins d'avoir une action inhibitrice sur cette dernière. Il faut rappeler que l'action inhibitrice est toujours de courte durée. L'efficacité de cette désinfection dépend :
a-De la charge bactérienne ou de la quantité de bactéries présentes.
b-Du pouvoir bactéricide du savon antiseptique.
c-Du temps d'action.



-23-

d-De l'absence d'obstacles à un contact étroit avec tout la surface de la peau, c'est-à-dire l'absence de bagues, de bijoux, de vernis à ongles et d'ongles artifices.
e-De l'application du produit désinfectant sur toutes les surfaces de la main et du poignet. L'étude de L.TAYLOR a prouvée que les zones du pouce, de l'index des espaces interdigitaux et sous-unguéal sont souvent oubliées. Le pouce et l'index sont les deux doigts qui forment notre pince anatomique et que nous utilisons le plus.


 Technique du pansement :
1-Les premières gestuelles pour faire un pansement :
La réalisation de pansement dans la salle de soins ou au lit du patient en fonction de l'état de santé du patient, de son degré de mobilité et de la complexité du pansement.

a. Fermer les portes et fenêtres pour éviter le courant d'air.
b. En cas de ménage attende les quelle termine.
2-Réalisation d'un pansement :
 S'informer sur d'éventuelles allergies du patient vis-à-vis de l'antiseptique utilisé et du sparadrap.
 Expliquer au patient le déroulement du soin. Sa durée et s'assurer de sa coopération.
 Installer une source lumineuse supplémentaire si nécessaire.

-24-

 Prévoir au cours de la planification du soin&la nécessite d’une aide pour l’installation et le maintient du patient dans une position correcte compatible avec le respect des règles d’asepsie.
 Monter le lit à la hauteur nécessaire pour éviter de se pencher au dessus du patient.
 Installer le patient le plus confortablement possible, prévoir un support pour soutenir le pied ou la main® à traiter afin d’éviter une fatigue pour le patient.
 Veiller à protéger le patient des regards indiscrets et prendre des mesures pour protéger son intimité en exposant uniquement la zone ou doit être réalise le pansement.
 Placer le sac à déchets à proximité et à l’extérieur du champ de travail afin d’éviter de passer au dessus de celui-ci.
 Se laver les mains avec un savon doux (lavage simple).
 Placer une protection sur le drap afin d’éviter de le souiller.
 Enfiler des gants non stériles, ôter le pansement souillé en maintenant la peau et en tirant le ruban adhésif en direction de la plaie en procédant de même de l’autre côté. Jeter le pansement ainsi que les gants dans le sac à déchets.
 Oter, s’il y a lieu, les résidus d’adhésif avec une compresse non stérile imbibée de dissolvant.
 Dans le cas d’une adhérence de la compresse à la plaie. Verser du chlorure de sodium isotonique à 0.9% et décoller le pansement à l’aide d’une pince stérile.
 Observer le pansement, la plaie et l’état cutané à proximité : couleur, odeur, présence d’un exsudât.
-25-

Attention :
 Pour la désinfection, aller toujours d'une zone nettoyée donc propre vers une zone moins propre.
 Utiliser une compresse par passage.
Faire deux pansements sépares pour des plaies situées dans la même zone.

A - Technique avec utilisation de pinces :
 Ouvrir le plateau pré conditionné.
 Prélever une des pinces stériles en la saisissant à l'aide du papier et la déposer sur le bord du plateau, la faire suffisamment dépasser du plateau pour la saisir sans toucher celui-ci avec doigts.
 Prélever la seconde pince à l'aide de la première.
 Saisir une compresse avec une des pinces et faire un tampon en le pliant en quatre, veillé à utiliser toujours le même pince pour prélever la compresse propre dans le plateau.
 Verser l'antiseptique sur le tampon à distance de celui-ci.
 Nettoyer avec une compresse imbibée d'un détergent en passant sur la plaie de haut en bas, puis de chaque côté de la plaie avec une manière en allant de plus en vers l'extérieur de la plaie.
 Appliquer l'antiseptique sur la, plaie nettoyée.
Attention :
Utiliser toujours le même antiseptique pour chaque réfection de pansement afin d'éviter les interactions médicamenteuses.
Lorsqu'il y a plusieurs pansements, commencer par le pansement le plus propre et poursuivre par le ou les plaies contaminées ou infectées.
Administrer un médicament antalgique, avant le soin si celui-ci à été prévu et attendre le temps nécessaire à efficacité avant d'intervenir.
-26-

B- Technique avec utilisation de gants stériles :
 Ouvrir le paquet contenant les gants stériles et se servir du papier comme champ stérile pour y déposer le matériel, verser le détergent sur un paquet et compresse et l'antiseptique sur un autre paquet de compresses.
 Prendre le gant droit ou gauche selon la dominance de la main, par la manchette retournée et l'enfiler. Glisser ensuite des doigts gantés sous la manchette retournée de l'autre gant pour le saisir, introduire la main et retourné la manchette du gant.
 Pour le nettoyage de la plaie et de la peau alentour, procéder comme décrit ci-dessus.
 Mesurer la largeur et longueur de la plaie avec la règle transparente s'il s'agit d'une plaie plate et de forme régulière ou avec un chaque double en contact avec la plaie : Tracer au feutre le contour de la plaie sur la feuille supérieure, la feuille inférieure souillé au contact de la plaie est jetée.
 Mesurer la profondeur de la plaie au moyen d'un coton-tige stérile introduit dans la plaie, une réglette permet ensuite la mesure de la profondeur à l'extérieur de la plaie.
 Mesurer s'il y a lieu le volume de la plaie : recouvrir la plaie d'un film de polyuréthane stérile et remplir la cavité avec du sérum physiologique stérile injecté au travers du film avec une aiguille adaptée à un seringue.
 Proposer éventuellement au patient de regarder la plaie, s'aider d'un miroir pour montrer les endroits difficilement visibles.
 Appliquer l'antiseptique sur la plaie nettoyée.
 Quelle que soit la technique, s'informer au cours du soin de la tolérance du patient à la réfection du pansement.
 Attendre avant de poursuivre si le patient se plaint de douleur.
Lui demander de respirer calmement et profondément pendant quelques minutes.

-27-

Signaler au médecin l'apparition de la douleur et prévoir avec lui la possibilité d'administrer des antalgiques avant le soin, si nécessaire.
 Observer la plaie et zone cutanée autour de la plaie.
 Déposer ensuite des compresses sèches en commençant par le centre et en allant vers l'extérieur en faisant se chevaucher les compresses les faire dépasser d'environ deux centimètres au de là de la plaie.
 Oter les gants et fixer le pansement avec du ruban adhésif en recouvrant entièrement les compresses si l'adhésif est semi perméable.
 Réinstaller le patient et le recouvrir.
 Informer le patient de l'état de plaie.
 Immerger les pinces dans un bain contenant une solution décontaminant pendant au minimum 15 à20 minutes selon le produit utilisé, rincer, nettoyer avec un produit nettoyant ou décontaminant nettoyant, rincer soigneusement et sécher.
Vérifier l'intégrité des pinces et leur bon fonctionnement avant de les envoyer dans un récipient propre au service de stérilisation.
 Noter les observations concernant la plaie et l'état cutané environnant dans le dossier du patient.
 Signaler au médecin toute modification de la plaie et de l'état cutané environnant.
3. Priorités absolues :
 Infection, consultez le médecin en cas de signes clinique d'infection que rougeur, chaleur, gonflement, fièvre, douleur, coloration du liquide de la plaie, odeur de la plaie. Avant de commencer le traitement, on prélèvera d'abord un échantillon du liquide présent dans la plaie.
-28-
 Nettoyer : Il est essentiel de bien nettoyer et rincer la plaie. Pour ce faire, on utilisera de préférence une seringue contenant du sérum physiologique ou une autre solution nettoyante. L'objectif est d'éliminer un maximum de débris et de bactéries sans abîmer le fond de la plaie.
 Désinfecter :
 En cas d'infection, on respectera les règles décrites plus haut.
On désinfecte toujours une plaie ouverte avec un antiseptique aqueuse ou avec d'autres moyens en fonction du germe traité.
Il faut éviter les antiseptiques à base d'alcool dans le cas de plaies ouvertes. Ils sont beaucoup trop agressifs, douloureux, et ralentissent la guérison de la plaie. Il faut également proscrire l'application locale d'antibiotiques parce qu'elle peut provoquer une « résistance » et ne s'avère pas suffisamment efficace. En cas d'infection grave, on privilégiera l'administration systématique d'antibiotiques.
Rincer : Il est essentiel de toujours procéder à un rinçage avec du sérum physiologique après avoir utilise un antiseptique et ce, pour ne pas perturber la flore naturelle de la peau et pour éviter tout incompatibilité éventuelle avec d'autres antiseptiques ou pansements.
4. La fréquence de renouvellement des pansements :
1. En renouvelant l'antisepsie.
2. En éliminant les déchets toxiques dus à la libération de produits par les cellules mortes et les bactéries tuées.
3. En apportant de l'oxygène moléculaire grâce à l'eau oxygénée.
4. Lors de plaie par compression (escarre de décubitus), un pétrissage léger des tissus avoisinants favorise la circulation sanguine et l'apport des éléments de reconstruction tissulaire.



-29-

Le but :
Du renouvellement du pansement est de maintenir un micro climat de la plaie favorisant la réparation tissulaire.

Gestuelle :
Il s'agit ici de la manipulation du matériel stérile à pansement selon la technique aseptique qui à été décrite de manière à ne pas le souiller et par la même, entraver successivement au bon déroulement du soin et en processus de cicatrisation de la plaie.
Cela permet de souligner à juste titre, comme l'écrit le docteur vilain, que la gestuelle est également une source importante de fautes, si l'on n'y prend pas garde.

5. pansement de diverses plaies opératoire :
A. Pansement d'une plaie avec application locale d'un médicament topique :
 Vérifier la prescription médicale.
 Nettoyer la plaie comme décret précédemment.
 Vérifier la date de péremption et la date d'ouverture du tube de pommade ou du pot de crème.
 Ouvrir le tube ou le pot en prenant soin de poser le bouchon à l'envers afin d'éviter le contaminer la partie au contact avec le médicament avec des éléments de l'environnement.
 Ouvrir l'emballage des gants stériles, y déposer une abaisse langue stérile.

 Mettre un seul gant stérile et prendre l'abaisse langue.
 Déposer la quantité nécessaire de pommade sur l'abaisse langue à l'aide de la main non gantée ou prélever directement dans le pot le médicament de topique.
-30-

 Passer le médicament de l'abaisse langue à la main gantée et appliquer le médicament sur la peau ou la plaie.
 Recouvrir de compresses stériles et maintenir le pansement au moyen de ruban adhésif ou d'un bandage souple et élastique.
B. Pansement d'une plaie avec un drain ou lame :
 Lorsqu'il a un drain ou lame, commencer par refaire le pansement de la plaie chirurgicale et poursuivre par le drainage.
 Enlever le pansement souillé ou la poche avec des gants à usage unique.
 Imbiber le pansement, s'il est très adhérent, avec du sérum physiologique de façon à le décoller sans douleur pour le patient, examiner le pansement avant de le jeter.
 Noter l'importance de l'écoulement dans la poche ou le pansement et l'état cutané au niveau défia sortie du drain : rougeur, sécrétion...etc.
 Préparer sur le champ de la pochette des gants stériles, des compresses qui l'on imbibe d'antiseptique ou haricot.
 Enfiler les gants stériles.
 S'assurer que le drain est bien fixé à la peau par le fil et renforcer la fixation si besoin avec du stéristrip autour du drain.
 Nettoyer la peau avec l'antiseptique en décrivant des cercles autour du drain (du drain vers l'extérieur), jusqu'à ce que le site soit propre.
 Nettoyer ensuite le drain lui-même.
 Bien assécher la peau.
 Refaire pansement occlusif ou coller autour de l'orifice du drain une poche autocollante stérile ou relier le drain à la tubulure du collecteur.




-31-

a)Enlever le drain ou la lame (environ le 6eme jour) :
 Après avoir nettoyé la plaie, demander au patient de respirer fortement et tirer sur le drain, il viendra sans effort s'il a été mobilisé tous les jours jusqu'à son ablation.
 Nettoyer l'orifice de sortie, faire une pansement occlusif absorbant qui restera en place 2à3 jours.
 Mettre l'extrémité du drain en culture sur prescription.
 Noter le soin.
b) Surveillance :
 La position déclive du drain et de la poche : cette position favorise un bon écoulement du fait de la pesanteur.
 La perméabilité du drain : il faut vérifier que le drain ne soit pas colla bé, que la tubulure ne soit pas coudée mais également qu'il n'y ait de fuites au niveau de la poche.
 La peau autour du site de sortie du drain : tout signe d'inflammation ou d'infection rougeur, pus, écoulement abondant est à noter, en informer le médecin.
 Les écoulements : noter régulièrement la quantité et la qualité des sécrétions sur la feuille de surveillance.
c) Consignes et conseils pratiques :
 Pour l'ablation d'une mèche.
 Imbiber largement au sérum physiologique et décoller progressivement car le soin est le plus souvent douloureux.
 Un drain est enlevé lorsqu'il ne donne plus, une lame est enlevée progressivement et une mèche est remplacée toutes les 24 ou 48 heures jusqu'à comblement de la cavité, selon le protocole du service.


-32-

 Il peut être prescrit des prélèvements bactériologiques réalisés grâce à un écouvillon ou des prélèvements de liquide réalisés directement dans la poche.
C. Drain de Redon :
a)Changer le flacon d'aspiration :
 Enfiler les gants à usage unique.
 Clamper la tubulure du drain afin d'éviter un retour des sérosités dans la plaie.
 Enlever le flacon usagé et le remplacer par le flacon stérile clampé, dé clamper la tubulure et le flacon, ce qui rétablit l'aspiration.
 Placer le flacon en position déclive par rapport au niveau de la plaie.
 Noter la quantité de sérosités recueillie dans l'ancien flacon et vérifier l'évolution de la courbe de l'épanchement, si elle est anomale, prévenir le chirurgien.
b) Enlever le flacon (13 à 16 en fonction des prescriptions médicales).
 Installer le patient confortablement selon le site du Redon à enlever.
 Enlever le pansement recouvrant l'orifice de sortie du drain.
 Enfiler les gants stériles et nettoyer le pourtour du drain avec des compresses stériles imbibées d'antiseptique.
 Couper le fil maintenant le drain à la peau avec le bistouri ou les ciseaux stériles.
 Demander au patient de respirer fortement et tirer progressivement sur le drain laissé en aspiration pour recueillir les sécrétions sur le trajet (sauf contre indication médicale).
 Couper stérilement le bout du drain et mettre dans le tube stérile pour culture et recherche de germes (sur prescription médicale).
 Nettoyer l'orifice de sortie avec l'antiseptique et faire un pansement occlusif sec à maintenir 2 ou 3 jours s'il existe des sécrétions autour de l'orifice.

-33-

c)Surveillance :
 L'efficacité du drainage : noter la quantité et la qualité des sécrétions (sanglantes, séro -sanglantes, etc....) tout les heures pendant les 6 premières heures, puis toutes les 3 heures, sur la feuille de surveillance et signaler toute anomalie (écoulements trop abondant ou pas d'écoulement).
 L'étanchéité du système : s'assurer que la dépression persiste dans le flacon au moyen de l'indicateur de vide, ceci pour un drainage de bonne qualité.
 La position déclive du flacon : favorable à un bon drainage.
 La douleur et l'inflammation à l'orifice de sortie du drain : surveiller la rougeur locale ainsi que la température du patient.
 La fixation : s'assurer de la bonne fixation du drain.
d)Incidents :
 Aspiration non efficace : vérifier régulièrement le vide, l'absence de pliure, d'écrasement de la tubulure, la connexion correct des différents matériels, l'épaisseur des sécrétions qui peuvent occlure le système.
 En cas de déconnexion du système, désinfecter l'orifice proximal du drain avec de la Bétadine laissée en contact 5munites et adapter un nouveau flacon.
e)Consignes et conseils pratiques :
 Si le patient est porteur de plusieurs drains de Redon, il est important et les numéroter de façon à noter sans erreur les quantités soustraites.
 Selon le protocole, le drain peut être mobilisé lors du soin pour faciliter le drainage.

D. Réalisation d'un pansement d'une plaie avec des mèches :
 procéder comme pour le pansement d'une plaie.

-34-
 Utiliser des bâtonnets montés stériles pour nettoyer les plaies profondes et les cavités.
 Observer la plaie et l'état cutané à proximité et signaler toute anomalie au médecin.

 Combler la plaie ou la cavité avec des mèches de gaze (compresse). L'utilisation d'une pince stérile peut faciliter le méchage.
 Recouvrir d'un pansement absorbant.
 Oter et jeter les gants.
 Fixer avec un ruban adhésif de manière à réaliser un pansement occlusif.

E. Réalisation d'un pansement d'une plaie avec mise en place d'une poche :
Consignes et conseils pratiques :
 Lorsqu'il y a une poche à remplacer, commencer par refaire le pansement de la plaie chirurgicale et pour suivre par la mise en place de la poche.
 Changer la poche (à remplacer, commencer) lorsqu'elle au tiers ou à la moitié et qu'elle ne dispose pas de système de vidange, la remplacer systématiquement en cas de fuite, d'apparition d'un écoulement purulent autour de l'orifice l'insertion de la lame ou du drain ou au niveau de la plaie, des plaintes du patient à type de démangeaisons, de brûlures conduisent à changer la poche.
 Lorsqu'il y a une poche à remplacer, commencer par refaire le pansement de la plaie chirurgicale et pour suivre par la mise en place de la poche.
 Mesurer la plaie et ajuster l'ouverture de la poche en la découpant pour que le dos autocollant de la poche entoure la plaie ou l'orifice de la lame ou du drain sans les traumatiser. Éviter de découper une ouverture trop large afin de ne pas exposer l'environnement de la plaie ou de l'orifice d'insertion de la lame ou du drain à l'humidité ou à un liquide irritant pour la peau.
-35-

 Mettre les gants à usage unique et retirer la poche.
 Jeter la poche, oter les gants et les éliminer.
 Mettre les gants stériles ou utiliser des pinces stériles pour nettoyer la plaie ou l'orifice d'insertion de la lame ou du drain des compresses imbibées de détergent.
 Sécher avec une compresse sèche et observer la plaie ou l'orifice d'insertion de la lame ou du drain ainsi que l'état cutané environnant. Appliquer ensuite l'antiseptique et laisser sécher.
 Placer si nécessaire le protecteur cutané avant de poser la poche.
 Ôter le papier protecteur du coté autocollant de la poche et poser la poche en la centrant sur la plaie ou l'orifice d'insertion de la lame ou du drain, fixer l'appareillage en appuyant doucement en commençant par la partie inférieure.
 Demander au patient de ne pas bouger durant la pose et de rester immobile quelques minutes afin d'améliorer l'adhérence du système.
 Vider la poche dans un verre gradué, noter la quantité, la couleur, la consistance et l'odeur du liquide. En cas d'utilisation d'une poche munie d'un orifice de vidange essuyer la poche et l'orifice avec une compresse après l'évacuation des sécrétions.
6. Ablation des fils :
A. Principe et but :
Enlever le matériel de suture qui à permis la cicatrisation de la plaie en respectant le principe suivant : un fil extérieur ne doit pas passer à l'intérieur des tissus (milieu septique vers milieu aseptique).



-36-

B. Déroulement du soin:
 Installer confortablement le patient en fonction du site de la plaie et placer la protection.
 Enlever le pansement souillé avec des gants à usage unique.
 Examiner la plaie pour identifier le type de suture réalisée.
 Enfiler les gants stériles ou réaliser un tampon avec les pinces stériles.
 Aseptiser la peau et nettoyer soigneusement les orifices de pénétration des fils pour enlever si possible les « croûtes », sans fair saigner.
 Saisir le fil par l'une de ses extrémités à l'aide de la pince et bien dégager le nœud du plan de la peau.
 Couper un seul bien à la base, au ras de la peau, dans la bouche, avec les ciseaux ou le bistouri. Les parties externes du fil ne doivent pas pénétrer dans les tissus.
 Retirer le fil et s'assurer de l'intégralité des trois chefs.
 Déposer le fil dans le haricot ou sur une compresse prévue à cet effet.
 Continuer ainsi pour tous les fils de la plaie.
 Une fois terminé, aseptiser à nouveau la plaie et réaliser un pansement sec ou laisser à l'air libre.
 Noter le soin sur la feuille de surveillance.
C. Surveillance :
La cicatrisation de la plaie : elle doit être exemple de signes d'inflammation, rougeur, chaleur, œdème.

D. Incidents :
 Fil laissé à l'intérieur de la plaie : risque d'abcès de paroi.
 Réaliser un pansement alcoolisé qui préviendra l'infection le temps de l'évacuation spontanée du fil.



-37-

Désunion de la cicatrice : rapprocher les bords de la plaie avec du stéristrip et Appliquer un pansement occlusif.
 Informer le médecin.
L'inflammation : réaléser alors un pansement alcoolisé ou Bétadine pour la réduire.
E- Consignes et conseils pratiques :

Selon l'état de la cicatrisation, on peut enlever un fil sur deux ou la totalité :
Les fils maintenant les extrémités de la plaie seront retires en dernier.
 On peut également, dans un premier temps, mobiliser les fils sans les enlever, pour éviter une trop grande adhérence à la plaie.
 Les fils sont généralement enlevés vers le 7ou 8 jour (selon la prescription médicale), des le 2éme jour pour une chirurgie esthétique
7. Incidents, accidents, complication :
Formation d'humidité sous le pansement et macération de la peau avec l'utilisation d'un adhésif imperméable ne laissant pas passer l'air. Infection de la plaie. Saignement voire hémorragie.
Irritation, réaction allergique liées à l'application de médicament topique.
8. Rôle de l'I.D.E :
A. Information éducation du patient :
 Informer le patient sur le déroulement du soin, lui dire que le procédé utilisé est indolore ou va créer un inconfort passager s'il y a lieu.
 Apprendre au patient avant la sortie la manière d'ôter le pansement, de faire les soins de la plaie, et lui enseigner une technique de lavage des mains en lui recommandant de le faire avant et après les soins (pansement simple). Vérifier l'acquisition des gestes.

-38-


 Apprendre au patient à évaluer lui même l'état de cicatrisation de la plaie à reconnaître des signes d'infection et à signaler tout changement au médecin : Changement de couleur de la peau, manifestation ou sensation de chaleur local, apparition d'un écoulement, d'un œdème ou d'une douleur accrue au niveau de la plaie et des tissus environnants.
 Inciter le patient à boire et à manger en lui expliquant que cela favorise une bonne cicatrisation.
B. Comment - surveillez une plaie ?
 Aspect extérieur des compresses ou du matériel de pansement lors de l'ablation absence ou présence d'un écoulement, couleur, odeur.
 Aspect de la plaie et de sou environnement : coloration des tissus (rouge, jaune, noir) présence d'une induration, de lésions cutanées à type d'irritation, de réaction allergique, d'excoriation, d'un hématome, d'un saignement
 Une plaie noire indique un tissu nécrotique adhérant au tissu sous jacent : une plaie jaune correspond à un tissu nécrotique humide avec présence d'un exsudât visqueux à ne pas confondre avec le tissu graisseux sous cutané : une plaie rouge est une plaie proche de l'épidémisation.
 Douleur à la palpation, ou douleur spontanée.
 Etat de cicatrisation : nécrose, bourgeonnements, épidémisation, maturation.
 Mensuration de la plaie : taille (longueur selon le plus a grand axe est largeur mesurée perpendiculairement à la longueur), profondeur et éventuellement volume pour la surveillance clinique de la cicatrisation.
 Production des sécrétions : quantité et aspect de l'écoulement (couleur, consistance, odeur).


-39-

 Perméabilité des drains et du système d'aspiration (déclivité, vide, poche ...)
 Tolérance du patient : douleur, sensation de fatigue, acceptation.
 Degré de participation du patient au soin.
C. Critères de qualité du soin :
 Efficacité du produit utilisé pour le nettoyage de la plaie.
 Efficacité du traitement local en termes de cicatrisation.
 Protection de la peau vis à vis des traumatismes.
 Absence de complications au niveau de la plaie : inflammation, écoulement purulent dysfonction cutanée, sensibilité.
 Absence de lésions cutanées liées à la macération ou au contact avec des sécrétions irritantes.
 Dépistage précoce des signes d'infection locale.
 Autonomie du patient vis à vis des soins de plaie et de la surveillance du pansement et de l'état de cicatrisation.
 Satisfaction de patient













-40-

9. PR EVENTION DES RISQUES
PROTECTION DU SOIGNANT
A. Prévention de l'infection :
 Afin d'éviter de contracter ou de disséminer des agents pathogènes des précautions doivent être prises par les soignants dans le cas décontact avec des substances contagieuses suivantes : sang, salive (intervention dentaire), expectoration, vomissements ou urine si des traces de sang y sont retrouvées.
Il est recommandée de :
 se laver les mains avant et après le soin au patient.
 Porter des gants lors de l'enlèvement du pansement et systématiquement lors de la mise en place de mèches, de poche, de manœuvre de compression et l'installation de pansement pour arrêter une hémorragie.
 Porter une blouse si risque de souillure par une plaie très suintante ou des écoulements.
 Décontaminer, nettoyer et stérilise les pinces, ciseaux, règles transparentes utiles à la mesure des plaies afin d'éviter la transmission de micro-organismes et la contamination de l'environnement.

B. Prévention des lombalgies :
Coordonner ses gestes avec ceux du soignant aidant lors de l'installation d'un paient dépendant.
Monter le lit à la hauteur des hanches s'il s'agit d un lit à hauteur variable afin
D’éviter d’être penche au dessus au patient.
-41-






















Méthodologie
A-L'enquête :
Lieu de l'enquête
L'étude a été faite, tour à tour, dans le service de la chirurgie homme de l'E.P.H de Tiaret, on assure l'accueil et la prise en charge globale des patients adultes pour un problème chirurgical.

B- La population ciblée.
a- Il s'agit du personnel soignant paramédical et notamment les infirmiers(e) brevetés et infirmiers(e) diplômes d'état.
Cette enquête consiste à faire une étude prospective auprès de ce personnel ayant à charge la réalisation et /ou le renouvellement des pansements stériles.
C-Caractéristiques de la population d'étude :
1. répartition de la population d'enquête
a- Selon l'âge et le sexe.
Age/Sexe 25-30 ans 30-35 ans 35-40 ans 40ans et plus Total
Féminin 3 / 13 2 18
Masculin / 1 4 7 12
La majorité de la population du au sexe féminin, l'âge de la population d'enquête varie entre 35 et 40 ans.

-43-
b- selon le grade et l'ancienneté :
Grade/Ancienneté 1-05 ans 5-10 ans 10-15 ans 40ans et plus Total
I.D.E 3 / 1 21 25
Brevetés (TS) / / / 5 5

Nous constatons que la majorité du personnel soignant est représente par les
Infirmiers(e) diplômes d'état (25).
D- La technique d'enquête dans cette étude :
 Questionnaire adressé aux personnels soignants.
 Questionnaire adressé aux malades.
Présentation et analyse des questionnaires adressée au personnel soignant.
1- Existe t-il des infections au niveau de votre service ?
/ Nombre de réponse Pourcentage
Oui 28 93.33%
Non 2 6.66%
Total 30 100%
Interprétation
Les réponses obtenues relatives à cette question montrent que 93.33% du personnel soignant ont répondu par oui, et 6.66% ont répondu non.
Nous avons constate alors d'après ces résultats qu'il existe des infections au niveau du service.
-44-

2- A votre à vis qu'elle est l'origine des infections pariétales ?
Les réponses obtenues à cette question se résument dans les points suivants :
 La mauvaise stérilisation du matériel.
 Selon le diagnostic du malade.
 La mauvaise pratique du pansement.
 Le manque d'asepsie.

3- Respectez-vous les règles d'asepsie en cours de pansement ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 18 60%
Non 12 40%
Total 30 100%

Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question montrent que 60% du personnel soignant respecte les règles d'asepsie, et 40% ont répondu par non.
Alors selon le résultat le personnel soignant pratique le pansement avec asepsie.




-45-

4- Etes-vous informez sur les moyens et la méthode pour la désinfection des matériels ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 22 73.33%
Non 8 26.66%
Total 30 100%

Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question sont 73.33% qui ont répondu par oui, et 26.66% ont répondu par non.
Nous avons constate que la majorité du personnel soignant est un fermé sur les méthodes de désinfection du matériel
5- Respectez-vous la durée de la stérilisation du matériel ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 22 73.33%
Non 8 26.66%
Total 30 100%

Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question sont 73.33% qui ont répondu par oui, et 26.66% ont répondu par non.
La plupart respecte durée de stérilisation du matériel.




-46-
-
6- Rencontrez-vous des problèmes dans votre travail ?

/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 30 100%
Non / /
Total 30 100%
Interprétation :
Le quasi totalité des personnels soignants ont répondu par oui.
Selon le résultat il y'a des problèmes qui gênent infirmiers(e) dans son travail.
7- Lavez-vous les mains avant la pratique de chaque pansement ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui / /
Non 30 100%
Total 30. 100%
Interprétation :
Le quasi totalité des personnels soignants ont répondu par non,
Selon le résultat le personnel soignant ne respecte pas l'hygiène des mains avant Chaque pansement.
8- Comment surveillez-vous la plaie ? Les réponses résultent par les points suivants :
 L'inflammation (œdème).
 Rougeur.
 La température (chaleur).
 Le pus et la nécrose.

-47-

9-Changez-vous les pinces et les instruments nécessaires pour le soin entre chaque malade ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 10 33.33%
Non 20 66.66%
Total 30 100%
Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question sont de 66.66% qui disent non et 33.33% qui disent oui.
Selon le résultat, obtenus la plupart du personnel soignant ne change pas les pinces entre chaque malade pour faire le pansement.
10- Changez-vous les gants entre chaque malade ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 2 6.66%
Non 28 93.33%
Total 30 100%
Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question sont 93.33% personnel soignant ont répondu par non, et 6.66% ont répondu par le contraire.
Selon le résultat, le personnel soignant ne changé pas des gants entre chaque malade.

-48-

11- Portez-vous les moyens de protection pendant les soins d'une plaie ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 5 16.66%
Non 25 83.33%
Total 30 100%


Interprétation :
Les réponses obtenues sont : 16.66% réponses par oui et 83.33%) réponses par non. La majorité nous avons constate que 83.33% ne respecte les consignes de moyens de protection.
12- Avez-vous des notions sur moyens et les méthodes utilisées pour prévenir l'infection d'une plaie au cours du pansement ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 27 90%
Non 3 10%
Total 30 100%
Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question sont de 90% personnel soignant réponde par oui, et 10% ont répondu par non.
Selon le résultat, le personnel soignant connait les moyens et les méthodes utilisent pour prévenir l'infection.


-49-



Population ciblée les malades (infectée)
Caractéristique de la population
1-Répartition de la population d'enquête selon l'âge et le sexe :

Age/Sexe 2- 10- 20- 30- 40- 50et plus Total
10ans 20ans 30ans 40ans 50ans
Masculin / 3 2 3 5 / 13
Féminin 5 6 3 1 1 5 21
Total 5 9 5 4 6 5 34


Présentation du questionnaire adresse aux malades :
1- Constatez-vous une amélioration dans les soins de votre plaie ?

/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 12 40%
Non 18 60%
Total 30 100%
Interprétation
Les réponses obtenues à cette question montrent que 60% des malades ont répondu par non, et 40%» du malade ont répondu par le contraire.
Les malades ont constaté qu'il n'y a pas d'amélioration dans les soins des plaies.
-50-

2- Existe t-il 2- existe-t-il un suivi médical rigoureux :
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 28 93.33%
Non 2 6.66%
Total 30 100%
Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question montrent que 93.33% malade ont répondu par oui, et 6.66% malade ont répondu par non. Selon le résultat il y a un suivi médical rigoureux.

3-Est-ce que vous prenez les rendez-vous et les soins régulièrement ?

/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 30 100%
Non / /
Total 30 100%


Interprétation :
Le quasi totalité des malades ont répondu par oui.
Alors selon le résultat, les malades respectent les rendez-vous.


-51-

4- Vous appliquez les conseils tels que les mesures d'hygiènes de votre médecin traitant ainsi que les recommandations des infirmiers (e) ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 28 93.33%
Non 2 6.66%
Total 30 100%

Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question sont : 93.33% malade ont répondu par oui, et 6.66% malade ont répondu par non.
Alors les malades respecté les règles d'hygiène ainsi que les recommandations des infirmiers (e)
5- Existe t-il des problèmes qui vous empêchent de soigner votre plaie soit au niveau du service ou au niveau de la polyclinique ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 16 53.33%
Non 14 46.66%
Total 30 100%

Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question sont : 53.33% malade ont répondu par oui, et 46.66% malade ont répondu par non.
Le nombre se partage à une moyenne égale relative aux empêchements des soins des plaies au niveau du service et polyclinique.

-52-

6- Est-ce que le comportement et la communication se font de la même façon pour tous les malades par l'équipe soignante ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 30 100%
Non / V
Total 30 100%

Interprétation :
Le quasi totalité des malades ont répondu par oui.
Selon le résultat tout les malade constate ont que le comportement du personnel soignant se fait de la même façon pour tous les malades.
7- Aidez vous l'équipe soignante dans votre prise en charge ?

/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 15 50%
Non 15 50%
Total 30 100%
Interprétation :
Les réponses obtenue de cette question que : 50% malade aide les personnels soignants dans leur prise en charge, et 50% ont répondu par non.




-53-

8- Est-ce que vous ouvrez les pansements pour regarder ou toucher la plaie ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 8 26.66%
Non 22 73.33%
Total 30 100%
Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question est de 73.33% malade ont répondu par non, est 26.66% malade ont répondu par oui.
Selon les réponses les malades ne regardent pas et ne touchent pas à la plaie.
9- Changez-vous le pansement vous-même à domicile ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 2 6.66%
Non 28 93.33%
Total 30 100%

Interprétation :
Les réponses obtenues à cette question est de 93.33% malade ont répondu par non, est 6.66%> malade ont répondu par oui.
Alors la majorité des malades ne change pas le pansement à domicile.


-54-

10- Est-ce que le soin de votre plaie est assurée par le même infirmier ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui / /
Non 30 100%
Total 30 100%
Interprétation :
Le quasi totalité des malades ont répondu par non.
Alors les soins des plaies sont assurés par plusieurs infirmiers(e)
11- Est-ce que vous utilisez certains médicaments ou pommades sans prescription médicale ?
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 12 40%
Non 18 60%
Total 30 100%
Interprétation :
Les réponses obtenues relatives à cette question montre que 40% malade ont répondu par oui, et 60% malades ont répondu par non.
Selon le résultat nous avons constate que les malades utilisent certains pommade ou médicaments sans prescription médicale.


-55-

12- En cas de douleur consultez allez-vous chez le médecin.
/ Nombre de réponse pourcentage
Oui 22 73.33%
Non 8 26.66%
Total 30 100%
Interprétation :
Les réponses obtenues de cette question montre que 73.33% des malade à répondu par oui, et 26.66% malade à répondu par non.
Selon le résultat : nous constatons constate que les malades vont chez le médecin en cas de douleur.

□ Synthèse générale
La présentation et l'analyse des questionnaires l'un adresse au personnel soignant, l'autre s'adresse aux malades, elle se résume comme.
 Nous avons observe que la plupart des malades hospitalises présentent des plaies infectées.
 Le personnel hospitalise prêtant d'avoir des notions sur l'asepsie et la stérilisation mais ne la pratique pas.
 Il y a une grande négligence pour le lavage des mains.
 Le chariot des pansements n'est pas désinfecte après chaque soin.
 La gestuelle même minime n'est pas respectée.
 D'après les réponses aux questions posées au personnel.
La pratique du pansement est respectée et que les règles d'asepsie et la lutte contre l'infection est observée alors qu'un nombre important de malade présente des plaies infectées.


-56-





























□ Suggestions :
Qu'il ne soit permis, au terme de cet étude, de faire en toute humilité la proposition de solution permettant d'envisager périodiquement, pour les uns des formules de formation, pour les autres des systèmes de recyclage et pour d'autres encore des rappels aux techniques requises. Voire les bonnes habitudes de travail une telle démarche à l'avantage de contribuer à une prise de conscience de plus en plus marquée et ce pour le bien être des patients dont nous avons la charge. Ainsi que :
 Bonne asepsie avant le pratique de soin.
 Education des malades.
 Surveillance de la plaie au cours de pansement et bon nettoyage.
 Bonne stérilisation des matériels.
 Communication soignant soignée.
 Surveiller les produits utilisés et sa fonction.
 La manipulation des soins correcte.
 Faire face à la négligence, au manque de connaissance établissant un programme de formation adéquat.
Savoir être face au malade et à sa profession.











-58-


.
• Conclusion :
Une bonne pratique de pansement et une meilleure manipulation du matériel stérile exige la responsabilité de l'équipe soignantes l'important rôle qu'elle joue, dans le but d'aider la plaie, vers le cicatrisation, et pour prévenir les complications (infections).
Après l'acte de soin organisé et bien surveillé en préserve le malade à un bon état physique et psychique, et à de bonne mesures d'hygiène et d'asepsie en dernier lieu nous voulons dire que le santé est très importante pour la vie de tout le monde, il faut la préserver par tout les moyens.


















-59-



























-60-




□ QUESTIONNAIRE ADRESSE AUX PERSONNEL SOIGNANT. IDENTIFICATION
Age
Sexe
Grade
Question n° 01 :
- Existe t-il des infections au niveau de votre service ? OUI NON
Question n°02 :
- A votre à vis qu'elle est l'origine des infections pariétales ?
Question n°03 :
 Respectez-vous les règles d'asepsie en cours de pansement ?
OUI NON
Question n°04 :
 Etes-vous informez sur les moyens et la méthode pour la désinfection des matériel ?
OUI NON
Question n°05 :
 Respectez-vous la durée de la stérilisation du matériel ?
OUI NON


-61-

Question n°06 :
 Rencontrez-vous des problèmes dans votre travail ?
OUI NON



Question n°07 :
 Lavez-vous les mains avant la pratique de chaque pansement ?
OUI NON


Question n°08 :
 Comment surveillez-vous la plaie ?
Question n°09 :
 Changez-vous les pinces et les instruments nécessaires pour le soin entre chaque malade ?
OUI NON
Question n° 10 :
 Changé vous les gants entr


[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف sima في السبت 15 أكتوبر 2011 - 6:47


sima
عضو مشارك
عضو  مشارك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 44
الأختصاص : I.D.E
تاريخ التسجيل : 01/10/2011
الأقامة : alger

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف naima01 في السبت 15 أكتوبر 2011 - 11:42

ولك بالمثل


[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف hassiba في الأحد 16 أكتوبر 2011 - 12:50


بارك الله فيك
c bonne mémoire

hassiba
عضو مشارك
عضو  مشارك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 24
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 11/09/2011
الأقامة : tipaza

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف naima01 في الخميس 20 أكتوبر 2011 - 14:27

شكرا.وفيك فاليبارك الله


[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف aicha في الجمعة 21 أكتوبر 2011 - 12:44

طوييييييييييييييل -بصح مفيد كتير
الله يرزقك الجنة
شكرا لك


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
إن مرت الأيام ولم ترون
فهذه رسالتي فتـذكرونـــــــي
وان غبت يوما ولم تجدون
ففي قلبي حب لكـم فـلاتنسونـــــــي
وان طال غيابـي عنكــــــــــــــم
دون عـودة اكون وقتهـا بحـاجــة
لدعـائكم فادعـوا لــــــــــــــــــــي


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]

aicha
مشرفة
مشرفة

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 1511
تاريخ الميلاد : 25/05/1989
الأختصاص : IDE
تاريخ التسجيل : 14/07/2011
الأقامة : ORAN
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف naima01 في الجمعة 21 أكتوبر 2011 - 16:40

اللهم امين.واياكي اختاه.شكرا عائشة للمرور جميل فهذا واجبي.


[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف jifri في الإثنين 24 أكتوبر 2011 - 12:07



jifri
عضو فضي
عضو فضي

الجنس : ذكر
عدد المساهمات : 238
الأختصاص : Infirmie
تاريخ التسجيل : 03/02/2011
الأقامة : s-bouzid
الأوسمة :


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف naima01 في الإثنين 24 أكتوبر 2011 - 17:04

ولك بالمثل


[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف hassiba في الأربعاء 26 أكتوبر 2011 - 15:10

theme dyalek a3jabni bazef nchalah hada howa theme les ndiro ana

hassiba
عضو مشارك
عضو  مشارك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 24
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 11/09/2011
الأقامة : tipaza

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف naima01 في الإثنين 31 أكتوبر 2011 - 16:14

انشاء الله اختاه.بالتوفيق


[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف toufik0039 في الجمعة 4 نوفمبر 2011 - 7:37

بارك الله فيك وجزاك الله خير
ان شاء الله ايكون هذا عنوان مذكرتي عام هذا

toufik0039
عضو جديد
عضو جديد

الجنس : ذكر
عدد المساهمات : 7
الأختصاص : infirmie
تاريخ التسجيل : 28/09/2011
الأقامة : الجزائر

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف naima01 في الجمعة 4 نوفمبر 2011 - 12:26

وفيك فاليبارك الله . بالتوفيق انشاء الله


[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف hocine.vital في الثلاثاء 13 ديسمبر 2011 - 14:14

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii lol! جيد

hocine.vital
عضو جديد
عضو جديد

الجنس : ذكر
عدد المساهمات : 5
الأختصاص : AMAR
تاريخ التسجيل : 23/05/2011
الأقامة : 03

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف naima01 في الخميس 27 سبتمبر 2012 - 13:35

هذي هي مذكرة اسماء . Basketball


[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: /memeoir 2011 LES PANSEMENTS DES PLAIES INFECTEES EN POST-OPERATOIRE

مُساهمة من طرف radhwane في الخميس 30 أبريل 2015 - 13:31

hada howa theme Ta3i

3tili fichier word svp =D <3

radhwane
عضو جديد
عضو جديد

الجنس : ذكر
عدد المساهمات : 5
الأختصاص : infermier
تاريخ التسجيل : 30/04/2015
الأقامة : BaTna

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة


 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى