Schizophrénie

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Schizophrénie

مُساهمة من طرف mohamed hamdane في السبت 11 فبراير 2012 - 3:47

Description

La schizophrénie est un trouble médical grave et chronique qui perturbe le système de transmission des messages dans le cerveau. La personne atteinte de schizophrénie perd la capacité d'agir correctement et de penser clairement ; elle « perd contact avec la réalité » (le mot grec skhizein signifie « fendre » et le mot grec phrên signifie « esprit »). Le terme schizophrénie ne désigne pas le trouble de personnalité multiple.

La schizophrénie touche environ 1 % de la population mondiale. Elle peut se manifester pour la première fois pendant l'enfance, mais, le plus souvent, elle survient vers la fin de l'adolescence ou dans la vingtaine.

La maladie peut être progressive, s'étalant sur quelques semaines ou quelques mois ; par contre, elle peut aussi apparaître très soudainement. Les signes de la schizophrénie sont souvent mal compris et, parfois, ils suscitent la peur chez les autres. Bien que cette maladie ne disparaisse jamais, elle peut souvent être maîtrisée grâce à des soins médicaux appropriés et au soutien de la famille.




Causes

Les causes de la schizophrénie demeurent inconnues. Plusieurs hypothèses ont été proposées ; la plus probable est que la schizophrénie résulte de facteurs génétiques qui déclenchent des changements complexes dans la chimie et la structure du cerveau. Les recherches ont démontré que les personnes atteintes de schizophrénie ont une modification du fonctionnement du cerveau et de son anatomie. Cependant, il n'a pas encore été établi avec certitude si la schizophrénie constitue une entité unique ou si elle regroupe plusieurs syndromes ayant des causes différentes.

Certains spécialistes pensent que ce trouble est déclenché par des agents stressants (à savoir, une mauvaise utilisation de substances, des événements de vie stressants) chez des personnes dont le cerveau est prédisposé.

Symptômes et Complications

La schizophrénie peut s'installer graduellement ou de façon subite. Cependant, chez la plupart des gens, les symptômes légers sont suivis par des symptômes plus graves. La gravité des sypmtômes de la schizophrénie peut varier grandement. Ces symptômes vont et viennent ou peuvent être persistants. Pour ceux qui commencent par avoir des symptômes légers, les premiers signes sont les suivants : repli sur soi-même (loin des amis et des activités sociales), mauvais résultats scolaires, négligence de l'apparence personnelle et modification de la perception des choses.

En général, les symptômes de la schizophrénie correspondent à l'un des groupes suivants :

Les symptômes positifs sont les symptômes associés à l'excès ou à la distorsion des fonctions normales. Parmi les symptômes positifs, on peut mentionner : le délire, les hallucinations et la pensée et le comportement désorganisés. Le délire correspond aux croyances erronées (par ex. se croire suivi, penser qu'un message lu ou vu est directement dirigé vers soi-même, penser que les autres peuvent lire ses pensées et les contrôler), et les hallucinations correspondent au fait d'entendre, de voir, de ressentir, de sentir et d'avoir le goût dans la bouche qui ne sont pas là. Dans la schizophrénie, les hallucinations de type auditif sont les plus courantes (entendre des voix). La désorganisation de la pensée peut entraîner un changement de sujet rapide lors de la conversation ou un manque total de sens dans le discours. Cette désorganisation peut aussi causer un comportement inapproprié comme de l'agitation, une mauvaise hygiène et un trouble des sentiments (par ex. l'incapacité d'avoir des émotions ou une soudaine poussée de sentiments inappropriés, ou encore de la difficulté à exprimer ses sentiments).

Les symptômes négatifs correspondent à une diminution ou une perte des fonctions normales. Cela peut comprendre l'absence de contact oculaire, l'absence de réponse émotionnelle, la diminution de l'usage de la parole, la diminution du plaisir, la diminution de la motivation et la diminution de l'intérêt pour les activités sociales et les relations interpersonnelles. Les personnes ont du mal à vaquer à leurs activités quotidiennes, à savoir aller au travail ou magasiner.

La déficience intellectuelle peut comprendre une difficulté à se concentrer et à résoudre les problèmes.

Les symptômes émotionnels comme la dépression ou le comportement inadéquat peuvent aussi survenir dans la schizophrénie.
Étant donné que la schizophrénie peut se manifester par toute une gamme de symptômes, la maladie est classée en fonction des symptômes qui prédominent chez une personne donnée.

La schizophrénie paranoïde est principalement associée à des hallucinations et du délire.
La schizophrénie de type désorganisé est principalement associée à une incapacité à penser clairement, à un discours incohérent et à un comportement inhabituel.
La schizophrénie catatonique, qui est extrêmement rare, se manifeste par une mobilité diminuée, excessive ou inhabituelle.
La schizophrénie non différenciée est un mélange de symptômes provenant des divers types de schizophrénie.
La schizophrénie récurrente survient une fois que les symptômes se sont arrêtés, alors que la personne peut expérimenter une légère diminution ou une perte des fonctions normales pendant de longues périodes de temps.
Pendant la phase aiguë de la maladie, les symptômes de psychose s'aggravent et empêchent la personne de fonctionner normalement. Le terme stabilisation désigne la période durant laquelle les symptômes sont traités et maîtrisés à l'aide de médicaments. Le malade peut être exempt de symptômes psychotiques évidents durant la période de stabilisation, mais il peut tout de même éprouver de la difficulté à faire face aux situations de la vie quotidienne.

Dix pour cent des personnes atteintes de schizophrénie se suicident. Les personnes présentant le plus fort risque de se suicider sont celles qui sont atteintes de schizophrénie paranoïde, surtout si elles fonctionnaient bien avant de développer la maladie.
Diagnostic

Il n'existe pas de test pour diagnostiquer la schizophrénie. La maladie se reconnaît plutôt à ses symptômes (établis par un psychiatre). Ce spécialiste interroge le patient sur sa capacité de travailler, d'avoir des rapports sociaux ou de fonctionner dans la vie de tous les jours. Il peut également questionner les membres de la famille et les amis de la personne au sujet du comportement de cette dernière.

Le médecin (en général un psychiatre) établit le diagnostic de schizophrénie si les symptômes correspondent aux critères (fondés sur l'existence de certains symptômes sur une certaine période) de diagnostic. Par ailleurs, il faut éliminer les autres causes possibles des symptômes. En effet, des comportements de type psychotique peuvent se manifester en présence de troubles de l'humeur, de certaines maladies neurologiques (par ex. une tumeur au cerveau), de certaines maladies métaboliques ou auto-immunes, de la maladie de Huntington, de maladies du foie ou de réactions à certains médicaments. La toxicomanie peut également mener à certains comportements qui évoquent les symptômes de la schizophrénie.

Pour une exploration plus poussée, le médecin peut demander une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM). Ces examens, qui permettent d'obtenir des images détaillées du cerveau, peuvent servir à exclure les maladies autres que la schizophrénie. Bien que la TDM et l'IRM ne permettent pas d'établir le diagnostic, elles permettent néanmoins de visualiser certains changements qui surviennent chez les personnes atteintes de schizophrénie.



Traitement et Prévention

Il est impossible de prévenir la schizophrénie puisque sa cause demeure inconnue. En outre, cette maladie ne se guérit pas, mais l'emploi de médicaments antipsychotiques, la psychothérapie, la réadaptation et l'appui familial et des amis permettent de traiter les symptômes.

Il est très important de prendre les médicaments correctement et régulièrement, conformément aux directives du médecin. Pour les personnes atteintes de schizophrénie, il peut être difficile de prendre un médicament régulièrement, soit en raison des effets secondaires, soit à cause des symptômes de la maladie qui ne facilitent pas les choses. Si une personne a du mal à suivre son traitement, il faut qu'elle parle à son médecin ou à son pharmacien pour voir ce qu'ils peuvent faire pour l'aider (par ex. changer de médicament).

Les antipsychotiques permettent de maîtriser les délires et les hallucinations, ainsi que la pensée désorganisée. Ces médicaments peuvent grandement diminuer la probabilité de crise psychotique ultérieure. Bien que la plupart des personnes réagissent favorablement aux médicaments de première génération (par ex. l'halopéridol*, la fluphénazine), en raison des effets secondaires de ces médicaments (par ex. de la somnolence, des tremblements, une raideur musculaire, une prise de poids), la schizophrénie est souvent traitée à l'aide de médicaments antipsychotiques « atypiques » ou de deuxième génération (par ex. l'olanzapine, la rispéridone, la ziprasidone, la quétiapine, l'aripiprazole, la clozapine).

Il peut être nécessaire de modifier la dose initiale afin de trouver le bon équilibre entre les effets bénéfiques et les effets indésirables du médicament, comme c'est le cas pour tout traitement. Le médecin discutera avec le patient des risques et des avantages des médicaments offerts pour traiter la schizophrénie et ensemble ils décideront ce qui convient le mieux au patient. D'autres médicaments peuvent aussi être prescrits pour aider à réduire les effets secondaires des médicaments antipsychotiques.

Dans tous les cas, le médecin surveillera la survenue et l'évolution des effets secondaires et vérifiera l'efficacité du médicament.

Les personnes qui sont soignées pour la schizophrénie ont besoin de plus qu'un simple traitement médicamenteux. En effet, elles ont aussi besoin de counseling, d'apprendre à s'adapter au stress de la vie quotidienne, puisque le stress peut aggraver les symptômes ou provoquer une rechute.

mohamed hamdane
مشرف قسم اللغة الفرنسية
مشرف قسم اللغة الفرنسية

الجنس : ذكر
عدد المساهمات : 1814
تاريخ الميلاد : 16/10/1990
الأختصاص : infirmier de la santé publique
تاريخ التسجيل : 19/04/2011
الأقامة : mostaganem
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: Schizophrénie

مُساهمة من طرف naima01 في الأحد 12 فبراير 2012 - 4:11



[color=blue]


هكذا هي حياتنا
حلم يتحقق
وحلم يتعثر
وتبقى أحلامنـآ قيد الانتظار....
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
[size=24][center]
افضل علاج

ألا بذكر الله تطمئن القلوب ♥ ♥ ^_^


naima01
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك
مشرفة قسم أطلق العنان لقلمك

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 3435
الأختصاص : infirmiere
تاريخ التسجيل : 07/07/2010
الأقامة : alger
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: Schizophrénie

مُساهمة من طرف mohamed hamdane في الأحد 12 فبراير 2012 - 6:19

ولك الخير


[ [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
مرحبا بكم........

<<<<< [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]

mohamed hamdane
مشرف قسم اللغة الفرنسية
مشرف قسم اللغة الفرنسية

الجنس : ذكر
عدد المساهمات : 1814
تاريخ الميلاد : 16/10/1990
الأختصاص : infirmier de la santé publique
تاريخ التسجيل : 19/04/2011
الأقامة : mostaganem
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة


 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى