Crise cardiaque

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Crise cardiaque

مُساهمة من طرف mourad_de_bejaia في الأحد 7 فبراير 2010 - 8:35

Crise cardiaque
Lors d'une crise cardiaque, un caillot empêche le sang de se rendre au cœur. Le muscle cardiaque commence alors à mourir. Plus la période d'attente avant le traitement est longue, plus il y a de dommages.
Le sang est amené au cœur par les artères coronaires. Une artère coronaire est une artère qui approvisionne le muscle cardiaque en sang (ainsi qu'en éléments nutritifs essentiels). La mort du muscle cardiaque produit souvent des douleurs à la poitrine et peut entraîner une instabilité électrique des tissus du muscle cardiaque, ce qui accélère les battements (fibrillation ventriculaire).
Les signes avertisseurs d'une crise cardiaque comprennent :
Douleur dans la poitrine. Pendant la plupart des crises cardiaques, on ressent une douleur au milieu de la poitrine. Cette douleur peut durer plusieurs minutes ou disparaît et revient. Elle peut prendre la forme d'une oppression thoracique, d'un serrement, d'une sensation de plénitude ou de malaises.
Douleur dans d'autres parties du corps. La douleur peut se propager dans l'un ou les deux bras, le dos, le cou, la mâchoire ou l'estomac.
Essoufflement. L'essoufflement accompagne souvent la douleur dans la poitrine. Il peut cependant se produire avant que la douleur se manifeste.
Autres symptômes. Ceux-ci peuvent comprendre des sueurs froides, des nausées ou une sensation de tête légère.
Le traitement de la crise cardiaque vise à débloquer l'artère obstruée afin de restaurer le plus rapidement possible le débit sanguin et ainsi prévenir ou limiter les dommages au muscle cardiaque. Il cherche aussi à réduire les risques de nouvelles crises. Plus le traitement est administré rapidement, plus grandes sont les chances de survie et de rétablissement complet.

Hypertension
Crise cardiaque
(Infarctus aigu du myocarde, IM)
[f=#ffff00]Fiche d'information :
• Description
• Causes
• Symptômes et Complications
• Diagnostic
• Traitement et Prévention
Description
Le cœur est l'un des plus gros muscles de l'organisme. Sa paroi, qui est en fait le muscle qui assure le pompage du sang, est appelée myocarde. Lors d'une crise cardiaque, ce tissu musculaire ne reçoit pas suffisamment de sang oxygéné en raison du blocage d'une artère. Lorsque la privation d'oxygène est suffisamment grave pour entraîner la mort d'un grand nombre de cellules, il s'agit d'un infarctus. L'expression médicale qui désigne une crise cardiaque est un infarctus aigu du myocarde (IM).
Les crises cardiaques sont directement responsables d'environ 11 % de tous les décès survenant chaque année au Canada, ce qui représente la moitié des décès découlant de troubles coronariens. Même si le fait de subir une crise cardiaque est très grave, environ 80 % des patients qui présentent un IM aigu survivent, s'ils arrivent à se rendre rapidement à l'hôpital.
Causes
Tous les organes ont besoin de sang oxygéné pour maintenir leurs fonctions, et le myocarde (muscle qui forme la paroi du cœur) ne fait pas exception. Il a son propre réseau d'approvisionnement, qui comporte trois artères coronaires. En cas de trouble coronarien, des dépôts graisseux (plaques) se forment dans la paroi interne de ces artères, ce qui les rétrécit et diminue l'irrigation sanguine du cœur. Ce processus est appelé athérosclérose.
La plupart des crises cardiaques surviennent lorsqu'un la paroi interne de l'artère se rompt et que la plaque athérosclérotique est exposée. Le sang coagule alors sur la plaque de l'artère endommagée, ce qui risque d'obstruer partiellement ou complètement le flot sanguin. Si le blocage est suffisamment grave, des symptômes de crise cardiaque apparaissent, et les cellules du muscle cardiaque commencent bientôt à mourir. C'est ce que l'on considère être une crise cardiaque.
Dans de rares cas, un spasme d'une artère coronarienne interrompt l'écoulement du sang dans une autre artère coronarienne apparemment en bonne santé, ce qui provoque une crise cardiaque. Le plus souvent il n'y a aucune cause décelable.
Symptômes et Complications
La plupart des victimes d'une crise cardiaque éprouvent certains symptômes dans les jours qui précèdent l'événement. Le symptôme le plus courant est une crise d'angine (douleur à la poitrine). La douleur survient lorsque le muscle cardiaque ne reçoit pas suffisamment d'oxygène. C'est ce que l'on appelle une ischémie. L'angine peut s'aggraver ou apparaître plus fréquemment au fur et à mesure que la crise cardiaque s'approche. Les autres symptômes possibles sont des périodes de fatigue extrême et d'essoufflement.
Les personnes qui souffrent d'angine distinguent parfois difficilement les symptômes de l'angine de ceux provoqués par une crise cardiaque. Les douleurs provoquées par une crise cardiaque sont cependant beaucoup plus graves que celles de l'angine et durent plus longtemps (plus de 20 minutes). Les médicaments contre l'angine soulagent peu les symptômes de la crise cardiaque ou ne le font que temporairement.
Bien des personnes disent avoir eu l'impression d'une mort imminente lorsque la crise cardiaque est survenue. Elles ont ressenti un resserrement, une pression, de la douleur et une sorte d'écrasement à la poitrine. Les douleurs apparaissent dans le dos, à la mâchoire, à l'épaule ou bras (particulièrement au bras gauche). Le cœur peut s'accélérer et battre de façon irrégulière. Bien que la douleur à la poitrine soit habituellement le premier symptôme, près de 20 % des gens ont une crise cardiaque sans éprouver de douleur. D'autres symptômes peuvent ou non apparaître :
• anxiété
• confusion
• diminution temporaire de la vue
• essoufflement
• étourdissement
• nausées et vomissements
• transpiration
Presque toutes les personnes qui souffrent d'une crise cardiaque font également de l'arythmie (battements de cœur irréguliers). Ces pulsations cardiaques irrégulières peuvent être sans danger ou, selon leur type, provoquer des problèmes graves et même le décès. Un type d'arythmie appelé fibrillation ventriculaire (FV) peut provoquer la mort en cinq minutes. Le ventricule gauche, qui est la principale cavité de pompage du sang dans le cœur, se contracte de façon convulsive et n'arrive plus à pomper le sang dans l'organisme. Le cœur réagit de cette façon parce qu'il manque d'oxygène.
Les crises cardiaques ne sont pas toutes de la même gravité. En fait, plusieurs passent inaperçues et sont mises sur le compte des brûlures d'estomac ou de l'angine. Il n'est pas aussi facile qu'on puisse le croire de distinguer les brûlures d'estomac de la crise cardiaque. Des éructations et la prise d'antiacides peuvent même soulager les douleurs provoquées par une crise cardiaque, même si elles reviennent alors rapidement. Les comprimés ou les vaporisateurs de nitroglycérine, que gardent souvent avec elles les personnes qui souffrent d'angine, peuvent également soulager temporairement les douleurs. Toutefois, l'inconfort provoqué dans la poitrine par la plupart des crises cardiaques n'est pas soulagée par la nitroglycérine. On doit faire preuve de jugement et de sens commun. Si les douleurs sont beaucoup plus graves ou différentes de celles éprouvées d'habitude, il est recommandé de consulter un médecin.
Diagnostic
Le médecin peut généralement avoir un bon aperçu de l'état du cœur en utilisant tout simplement un stéthoscope, mais l'électrocardiogramme (ECG) est l'examen standard qui permet de déceler les crises cardiaques. Les électrodes sont fixées sur la poitrine, et les ondes que forment les signaux électriques émis par le cœur sont contrôlées. Divers éléments de l'ECG donnent des renseignements sur les différentes parties du cœur et permettent au cardiologue de vérifier s'il y a eu des dommages et de les localiser.
Une analyse sanguine peut également révéler une crise cardiaque en déterminant la présence d'une protéine libérée lorsque des cellules cardiaques meurent. Cet examen permet d'éliminer d'autres troubles souvent confondus avec une crise cardiaque, tels qu'une embolie pulmonaire ou une pneumonie.
Traitement et Prévention
La première étape en vue de prévenir les crises cardiaques est de d'identifier les facteurs de risque en cause, notamment le tabagisme, l'obésité, un taux élevé de cholestérol et une alimentation à forte teneur en graisses. Ces éléments peuvent accroître les risques de crise cardiaque, mais il s'agit également de facteurs modifiables. Les personnes qui fument devraient cesser de le faire. En cherchant à rester actif et en intégrant des exercices périodiques dans ses activités quotidiennes, on peut éliminer l'embonpoint et réduire les risques de crise cardiaque. Le fait de surveiller son alimentation et de consulter un nutritionniste ou un diététiste afin de recevoir des conseils sur les aliments les plus sains permet d'abaisser le taux de cholestérol. Enfin, en parlant au médecin des facteurs de risque personnels, on apprend comment modifier ses habitudes de vie afin de réduire les risques de crise cardiaque.
Les personnes qui éprouvent des symptômes pouvant s'apparenter à une crise cardiaque devraient se rendre immédiatement à l'hôpital. Une variété de traitements efficaces, incluant la thérapie thrombolytique (anti-caillot), sont offertes aux victimes de crises cardiaques, mais pour être efficaces, ils doivent être administrés rapidement. Dans 50 % des cas, les décès causés par une crise cardiaque surviennent trois ou quatre heures après l'après l'apparition des premiers symptômes. Selon l'hôpital, vous pouvez aussi être transporté directement au centre de catherisation cardiaque pour une angioplastie. On introduit alors un minuscule ballon dans l'artère et on le gonfle directement dans le caillot pour le dissoudre. L'essentiel est d'arriver à l'hôpital le plus rapidement possible pour augmenter les chances de survie.
L'objectif principal des soins hospitaliers, au cours d'une crise cardiaque, est de prévenir les dommages aux cellules cardiaques en rétablissant l'irrigation sanguine et de traiter les complications comme la fibrillation ventriculaire. Le premier médicament qui est administré lors de l'arrivée à l'hôpital est de l'AAS (acide acétylsalicylique)* sous forme de comprimés à croquer qui contribue à réduire la formation de plaquettes et à prévenir l'obstruction des artères. Divers médicaments sont habituellement administrée pour réduire la charge de travail du cœur, dissoudre le caillot et prévenir la formation de nouveaux caillots. Un masque à oxygène accroît la proportion d'oxygène dans le sang.
Les défibrillateurs sont composés d'une paire de coussinets à haut voltage, comme on voit souvent à la télévision. Cet appareil permet d'interrompre la fibrillation ventriculaire.
Après une crise cardiaque, un ou deux jours de repos au lit sont habituellement nécessaires, mais un alitement prolongé peut empêcher le cœur de récupérer sa vigueur et aggraver les sentiments naturels de nervosité ou de dépression. La majorité des gens qui se rétablissent d'une crise cardiaque prennent de l'aspirine pendant une période indéterminée et souvent aussi, d'autres médicaments. Elles peuvent faire quelques pas le troisième jour. Elles doivent cependant être prudentes et éviter de se fatiguer ou de porter des objets lourds pendant quelques mois.
Un traitement médicamenteux à l'aide d'AAS ou de clopidogrel est généralement conseillé afin de prévenir la coagulation du sang. D'autres médicaments comme des bêta-bloquants ou des inhibiteurs de l'ECA sont parfois prescrits. Ces médicaments contribuent à réduire la charge de travail du cœur et facilitent l'écoulement du sang qu'il pompe. Les médicaments contre le cholestérol sont aussi importants même si les risques d'une autre attaque cardiaque sont jugés « normaux ».
Il est très important que les personnes qui fument cessent de le faire immédiatement. La crise cardiaque est une complication des troubles coronariens, qui peuvent souvent être prévenus en éliminant les facteurs de risque en cause comme le tabagisme.
Le traitement précoce des crises cardiaques vise à rétablir l'irrigation sanguine et à préserver le muscle cardiaque. Après une crise cardiaque, le patient doit recevoir des soins de réadaptation ou des soins post-IM pour permettre la cicatrisation du cœur et prévenir des attaques ultérieures. Un programme de réadaptation cardiaque est généralement entrepris à l'hôpital et, selon la gravité de la crise, peut se poursuivre pendant des semaines ou des mois après le retour du patient à la maison. Les traitements post-IM comprennent des médicaments, la modification des habitudes de vie et des soins psychologiques.
Le changement des habitudes de vie inclut un programme d'exercices (sous la supervision d'un médecin), l'abandon de la cigarette (pour les personnes qui fument), et un programme d'alimentation saine (en consultation avec un diététiste).
Enfin, après une crise cardiaque, certains patients souffrent de dépression ou d'autres troubles psychologiques, telles l'anxiété ou la colère. Des programmes de réadaptation peuvent s'avérer utiles, en offrant un soutien et des services de consultation aux personnes qui en ont besoin. Même si le fait de subir une crise cardiaque est une expérience éprouvante, la majorité des gens reprennent par la suite leurs activités normales.

________________________________________
*Tous les médicaments portent un nom générique et un nom de marque. Le nom de marque est choisi par le fabricant (p. ex. : TylenolMD). Le nom générique est le terme médical par lequel on désigne le médicament (p. ex. : acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais un seul nom générique. Dans cet article, les médicaments sont désignés par leur nom générique. Pour obtenir de l'information sur les noms de marque, adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien.

mourad_de_bejaia
عضو مشارك
عضو  مشارك

الجنس : ذكر
عدد المساهمات : 30
الأختصاص : aid
تاريخ التسجيل : 09/09/2009
الأقامة : bejaia

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: Crise cardiaque

مُساهمة من طرف maya في الإثنين 28 يونيو 2010 - 10:57


maya
عضو جديد
عضو جديد

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 19
الأختصاص : sage femme
تاريخ التسجيل : 03/06/2010
الأقامة : الجزائر

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: Crise cardiaque

مُساهمة من طرف امنة في السبت 19 فبراير 2011 - 11:27


امنة
استحقاق وتميز
استحقاق وتميز

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 4924
الأختصاص : Infirmière
تاريخ التسجيل : 18/01/2011
الأقامة : خنشلة
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

رد: Crise cardiaque

مُساهمة من طرف خادمة الله في الخميس 24 فبراير 2011 - 4:54


خادمة الله
استحقاق وتميز
استحقاق وتميز

الجنس : انثى
عدد المساهمات : 4436
تاريخ الميلاد : 25/08/1989
الأختصاص : infirmière
تاريخ التسجيل : 29/12/2010
الأقامة : خنشلة
الأوسمة :

يسر ادارة منتديات "الشفاء" منحكم هذه الأوسمة تقديرا لجهودكم المبدولة لمساعدة الأخرين و تحسين مستوى المنتدى .

بارك الله فيكم


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة


 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى